Coronavirus, Smart interpelle les responsables politiques

Info - 17/3/2020

Face à la crise actuelle, Smart se tiendra plus que jamais aux côtés de chacun et chacune de ses membres et sociétaires.

Pour cette raison, elle adresse aujourd’hui un appel aux pouvoirs politiques compétents sur la mise en place de mesures complémentaires nécessaires pour prendre en compte les milliers de travailleurs et travailleuses, entrepreneurs et entrepreneuses qui ne bénéficient pas des aides classiques adressées aux entreprises et aux indépendants. Personne ne doit être oublié sur le bord de la route !

La crise du COVID-19 a un impact lourd sur de nombreux métiers, en particulier les métiers de l’événementiel et du spectacle mais aussi ceux de la formation, de l’enseignement, de l’animation… Partout, nombre de clients annulent leurs commandes, des activités et événements sont annulés, sans report envisageable à court terme. Et personne ne peut aujourd’hui prédire quand les carnets de commande se rempliront à nouveau.

Les autorités compétentes ont prévu des mesures pour alléger l’impact économique de la crise sur les entreprises et leurs salarié.es et sur les indépendants, nous saluons ces initiatives. Mais qu’en est-il de ceux et celles qui travaillent au projet, qui sont bien souvent en CDD, ces artistes, consultantes et autres formatrices, ces slasheurs, ces entrepreneuses, ces travailleurs de plateforme… En résumé, ces travailleurs et entrepreneuses dits atypiques dont le nombre ne cesse de croître depuis de nombreuses années partout dans le monde.

Smart adresse un appel aux pouvoirs politiques compétents sur la mise en place de mesures complémentaires, non seulement nécessaires mais urgentes ! Il est inimaginable que des mesures de soutien et d’indemnisation publics oublient au passage cette population, hélas bien trop souvent précarisée. Nous sommes toutes et tous aujourd’hui des intermittent·es!

Née en Belgique il y a plus de 20 ans, Smart est un modèle d’entreprise partagée innovant qui mutualise un ensemble de services pour permette à des personnes de développer leurs projets professionnels. Elle accueille pour le seul mois de mars 2020 plus de 8.000 travailleurs et travailleuses salarié.es. Cela représente plus de 60.000 jours de travail déclarés ou à déclarer d’ici la fin de ce mois ! Près de 3.000 de ces salariés sont aussi des entrepreneurs : salariés, certes, mais entrepreneurs avec toutes les responsabilités qui leur incombent sur le marché.

Dans notre message aux autorités, nous tenons à rappeler ce caractère innovant de notre modèle. La crise actuelle nous rappelle que les nouvelles manières d’entreprendre (coopérative d’activité, groupement d’employeurs, entreprise partagée…), bien que de plus en plus encouragées, ne sont aujourd’hui pas prises en compte par les dispositifs d’aides publics. Pour ce qui nous concerne il y a lieu de considérer d’une part l’entreprise Smart, en tant que telle,et d’autre part, les milliers de travailleur·ses et entrepreneur·ses qui sont malheureusement impacté·es.

Smart est une entreprise à disposition de nombreuses personnes qui souhaitent produire des biens et des services, dans des relations B2B ou B2C qu’ils construisent patiemment, opiniâtrement, comme n’importe quel indépendant ou chef d’entreprise … Simplement ils et elles le font dans un modèle innovant, unique en Europe.

Pour une fois, et pour toutes les autres fois à venir, symboles de l’évolution du monde du travail, ces travailleur·euses, ces entrepreneur·ses doivent impérativement être pris·es en compte et se voir proposer des mesures adaptées à leurs réalités de travail et de forme d’entreprendre.

Loin de vouloir faire cavalier seul, nous nous joignons, dans cette démarche à toutes les fédérations, associations et autres organisations préoccupées également par la situation économique des travailleur∙ses et entrepreneur∙ses déjà cité∙es, et en particulier celles et ceux issus du secteur culturel qui sont durement touché∙es.

Retrouvez le courrier officiel ici