Retour à la liste des candidats

Olivier Desclez

Homme
deo@smart.coop
0498/92.63.98
FR |
J'habite à Mons et y travaille principalement, même si mon métier actuel chez Smart m'amène à aller régulièrement à Bruxelles, et en fonction des projets à développer sur Charleroi, Tournai, Namur, Louvain-la-Neuve... et plus encore
Catégorie B



Votre métier, votre activité :

Engagé depuis 2003 chez Smart, mon rôle est de participer au développement de projets nationaux et de nouer des partenariats utiles à Smart et ses sociétaires. Représenter l'entreprise dans les événements touchant à nos domaines d'activités et de réflexion et accroître notre ancrage régional.

Que pouvez-vous apporter au projet Smart ? Quelles sont les compétences et expériences que vous souhaitez apporter au sein du conseil d’administration ?

Ma connaissance de Smart, de l'environnement législatif l'encadrant, de beaucoup de ses partenaires et clients sont autant d'éléments que j'aimerais mettre au profit de la coopérative et le conseil d'administration me semble être le lieu idéal pour cela.
Salarié permanent de Smart, la connaissance du fonctionnement interne est un élément intéressant pour enrichir les débats au sein de ce conseil.
Mon expérience et mon contact avec les sociétaires (ex-membres) me permettent d'avoir une expertise et une vision d'ensemble sur certains besoins qu’il me semble intéressant de rencontrer.
Et enfin, la dynamique Smart in Progress, à laquelle j'ai contribué, doit pouvoir se prolonger par la mise en place d'outils de gouvernance pérennes encore à inventer. Je serais heureux et fier de pouvoir participer à la création de ces nouveaux espaces dédiés au dialogue, à la consultation, et à la réflexion participative pour encore enrichir Smart de ces atouts neufs et diversifiés.

Pourquoi vous présentez-vous au conseil d’administration ?

Cela peut paraître dépassé de toujours travailler pour son 1er employeur, mais jamais je ne me suis lassé de mon métier. Et pour cause, mon poste actuel de chargé de développement territorial doit être ± mon 7ème poste au sein de Smart.
Participant activement depuis 2014 aux réflexions autour du passage en coopérative, je suis convaincu que cette option était la plus pertinente à adopter, dans une période qui n'était pas forcément évidente. Et même si mon ancienneté et mes relations toujours franches avec les équipes de direction, ont toujours engendré un climat de confiance vis-à-vis du pilotage stratégique du projet, intégrer le conseil d'administration me permettrait d'y œuvrer encore plus activement.
Gérer la gouvernance d'une coopérative de cette taille constitue un défi intéressant auquel j'ai envie d'apporter ma contribution. Et continuer à la faire grandir, tout en respectant les valeurs chères aux principes de l'économie sociale et solidaire sera passionnant.

Comment voyez-vous Smart dans le futur ? Quelle est votre vision à terme du projet ?

Smart s'est toujours positionné dans l'innovation sociale. Le travail au projet, mode de fonctionnement majoritaire chez nos sociétaires, doit pouvoir s'exercer dans un cadre solidaire et sécurisant pour l'entrepreneur. Il est grand temps que les solutions que nous développons depuis presque 20 ans, soient enfin reconnues à leur juste valeur. Qu'elles soient comprises et admises, tant par l'opinion publique que par les pouvoirs régionaux et fédéraux dans le cadre des aides à l'économie et l'emploi par exemple. Développer une communauté effective de porteurs de projets me semble une priorité car une de nos grandes forces, sous-exploitée est incontestablement notre base de données. Et pour (ré)activer cette dynamique, cela devrait passer, à mon sens, par un travail en commun entre les équipes de permanents et les sociétaires. Cet objectif m'intéresse au plus haut point car il stimulera les opportunités de collaborations entre nos sociétaires et la structure dans son ensemble.