> DÉCOUVREZ NOTRE BLOGkronik <

Formation professionnelle et formateurs en Belgique Enjeux et perspectives

Une étude de Collectif (R. Burton, S. Giorgi, A. Jehin, H. Rajabaly, C. Virone (dir.), S. Ypersiel)

La formation professionnelle est une question cruciale dans la perspective d’une société de la connaissance. Elle représente également un marché en pleine expansion. Il n’est cependant pas facile de cerner quelles réalités elle recouvre en Belgique et comment elle est organisée.

La  première partie de cette étude vise à recontextualiser sur le plan historique et politique, la question de la formation professionnelle continue, pour comprendre son évolution, ses enjeux, son potentiel devenir, « entre épanouissement personnel et adéquation avec le marché du travail ». Nous passons ensuite en revue le cadre institutionnel dans lequel les formations professionnelles sont organisées en Belgique. Un cadre particulièrement complexe, comme on le verra. Les dispositifs prévus pour soutenir la formation des adultes ont été conçus en fonction de l’organisation traditionnelle du monde du travail. Dans ce contexte, rien ou presque n’est adapté à la situation spécifique des artistes et, plus globalement, des freelances. Nous abordons cette question dans une perspective locale et européenne, à travers les expériences de formation menées par Smart. Pour mesurer l’impact de l’une d’elles sur la carrière de ceux qui l’ont suivie, nous tentons une évaluation chiffrée dont la portée, certes limitée, apparaît néanmoins significative.

La seconde partie déplace l’interrogation du secteur de la formation au contingent des formateurs qui travaillent via Smart. Les données en notre possession nous permettent d’en dresser un portait socioéconomique, mais aussi de voir qui sont leurs clients et quels liens ils entretiennent avec eux. Notre étude se termine par une question éminemment politique : « Comment reconstruire un rapport de marché favorable aux travailleurs, dans une relation commerciale qui leur permette de se réapproprier l’organisation de leur travail et la plus-value de celui-ci ? Bref, comment peuvent-ils reprendre la main ? »


Dernières analyses