« La Galerie Central », « la Centrale des arts urbains », c’est l’endroit où Spray Can Arts a installé ses quartiers.

Photographie TLH976 (1)

© Photographie TLH976

Spray Can Arts est, au départ et avant tout, un collectif d’artistes et d’amis issus des scènes graffiti, hip-hop et électro du début des année 90. Après une quinzaine d’années, le collectif se fédère et crée une asbl et se met rapidement en quête de locaux, afin de s’installer dans le milieu artistique « professionnel ». Il posera d’abord ses valises dans un espace en location, dans le quartier des Guillemins.

 

© Photographie TLH976

Cet atelier deviendra le laboratoire de l’asbl, des projets se montent, on produit, on expérimente. La surface devient rapidement trop étroite et l’idée d’acheter un bâtiment fait son chemin. Spray Can Arts l’imagine dans un premier temps modeste, de la taille d’une petite maison… Mais en 2011, la visite de l’ancienne Centrale des peintures et des produits chimiques, un bâtiment industriel brut de 1200 m², leur offre la perspective de pouvoir pérenniser leurs activités, rencontrer et accueillir d’autres artistes et acteurs du monde créatif et proposer une programmation « alternative » aux publics liégeois.

Photographie TLH976 (3)

© Photographie TLH976

Il faudra une année complète pour monter un plan financier crédible et élaborer les plans, tout en continuant à mener les activités (ainsi par exemple, sur un été, les stages proposés par l’asbl accueillent pas moins de 200 enfants et ados !).

Les travaux débutent en 2013, en grande partie grâce à l’aide bénévole des membres et amis de l’asbl. Le projet global est baptisé la « Centrale des arts urbains » (ah, nous y sommes). C’est un centre d’art, qui a pour ambition d’offrir aux artistes un lieu de création et de diffusion pluridisciplinaire : des bureaux et ateliers partagés, des studios de répétition pour musiciens et un espace d’exposition, la « Galerie Central » (re- ah ! On s’y retrouve de mieux en mieux).

Photographie de Dominique Bernard - Exposition Bloody Belgium de Luc Lacroix et Patrice Poch 2015

© Dominique Bernard

L’inauguration a lieu au printemps 2014 (grâce à un petit budget octroyé par Smart / le Centre de création des Tanneurs – ça vous dit quelque chose ?): la Centrale des arts urbains est née et est partiellement opérationnelle – six ateliers et bureaux partagés, une salle d’expo, un petit studio et une cellule administrative. A ce stade, 60% de la superficie sont occupés.

En 2015, Spray Can Arts, en collaboration avec la Maison des Jeunes du Pérî et la Province de Liège (via son programme « ça balance »), entame les travaux de construction de deux studios de répétition supplémentaires, à destination des membres de l’asbl mais aussi du public, qui devraient être terminés en 2016. D’autre part, l’asbl ouvrira cet automne un deuxième espace d’exposition, qui doublera la capacité de la galerie !

Pour boucler la boucle, voici le programme des prochains évènements de Spray Can Arts, soit autant d’occasions de découvrir le lieu :

* Expo des artistes visuel du spectacle Karbon Kabaret : spectacle le 19/09 Place Saint Lambert – expo à la Galerie Central du 17/09 (vernissage) au 03/10

* Pommes-Poires, évènement satellite de Reciprocity design du 19 au 31/10 (vernissages les 22 et 29/10)

Site web : www.spraycanartsasbl.be