Les Chiroux

logo_chiroux« Les Chiroux » sont reconnus depuis 1986 en tant que Centre Culturel par la Fédération Wallonie-Bruxelles, mais ils avaient déjà une vingtaine d’années d’existence au compteur à cette date. En effet, installés depuis 1970 dans la rue du même nom (qui signifie « hirondelles », c’est joli comme tout), ce qu’on appelait à l’époque la « Maison de la Culture » était, selon la volonté de la Ville de Liège qui l’a créée, un centre résolument tourné vers l’avenir. Preuve en est qu’elle existe encore aujourd’hui et que les projets y ont encore une importance notoire : bibliothèque et médiathèque de la Province de Liège bien sûr, mais aussi salle de spectacles et première salle d’exposition consacrée à la photographie de la ville, là où est née la  BIP (Biennale Internationale de Photographie) qui, tous les deux ans, déchire à Liège !

Aujourd’hui, on connait le Centre Culturel pour sa programmation éclectique en termes de concerts (dont les célèbres Ping-Pong), de théâtre jeune public (quoi, t’as jamais emmené ton gamin voir un spectacle ?) de festivals (Jazz 04 ou Fêtes de la Musique) ou d’événements de sensibilisation (Tempo Color). Il est aussi connu pour les expositions (quoi, t’as raté la sublimissime exposition de  José Parrondo ?), les expos photos au sein du Centre Culturel (là où démarre la BIP notamment) ou dans la galerie Satellite au cinéma Churchill.

En 2016, outre la BIP dont on se réjouit, les Chiroux et Smart auront l’occasion de collaborer plusieurs fois. Tout d’abord, dès le 5 février, pour l’exposition « De Profil et de Face », une sélection des œuvres de la Collection Smart. Bien sûr, on t’invite pour le vernissage le 04 février (dès 18h) et puis aussi le 15 avril pour un finissage tout aussi festif !

lereservisteLe 18 février, on t’invite aussi à venir voir une pièce de théâtre qui va être canon : « Le Réserviste ». C’est l’histoire  d’un type qui décide de se mettre en marge et ainsi de rendre service à la société en faisant partie de la « réserve » (un peu comme au foot ou à l’armée). L’invité (canon lui aussi), c’est Mateo Alaluf, un sociologue, spécialiste de l’évolution du travail et de l’emploi. Tu verras, c’est passionnant [1]. Cette pièce inaugure un cycle d’événements tous publics, débats, moments d’informations et de rencontres autour de la vaste thématique « Allocation universelle, revenu de base, salaire à vie… », tu en entendras encore parler longtemps, c’est THE sujet en ce moment !

[1] On a carrément 6 x 2 places à offrir >, envoies un mail « Réserviste » à l’adresse bos@nullsmart.coop