Pulse Translations
L’entreprise dans un cadre collectif

Une boîte de sous-titrage ? Oui ! Une entreprise de traduction ? Aussi. Pulse Translations associe ces deux axes pour répondre à sa clientèle d’entreprises. Ancrée dans le secteur B2B, cette activité utilise un grand nombre de prestataires en Belgique et à l’étranger pour satisfaire un panel de commandes très éclectiques. Après quelques années de développement, ses dirigeantes visent désormais leur passage en contrat à durée indéterminée, une des possibilités proposées par Smart aux projets entrepreneuriaux les plus robustes. Nous avons rencontré Valentine De Luca.


Pulse Translations fournit principalement des services de traduction audio-visuelle et, dans une moindre proportion, de traduction classique. Sous-titrage, voix-off, traduction de scripts et de synopsis, l’entreprise offre des services pour des projets multilingues alternant souvent entre le néerlandais et le français, mais également dans les principales langues européennes en s’appuyant sur une large équipe de prestataires indépendants. Grâce à ce panel de compétences, Pulse Translations fournit des secteurs très variés : vidéos d’entreprises, documentaires, mangas, films à gros budget ou plus petites productions.

 

Valentine De Luca
Traductrice en audiovisuel, entrepreneuse, co-créatrice de l’activité Pulse Translations.
36 ans
Bruxelles
Inscrite chez Smart depuis 2010




Interview

Smart en 3 mots ?
Structure. Collaboration. Force.
Coopérer c'est... ?
C'est un cadre qui permet de se développer, d'organiser son activité. Parce que c'est une collectivité.
En tant que sociétaire de Smart, je me sens... ?
Plus forte parce que soutenue par la structure.
Tout s'est passé dès le début en utilisant Smart ? Sous quelle forme ?

On a lancé Pulse Translations il y a 8 ans. Le projet a démarré tout de suite avec les outils Smart, c’était une occasion de se lancer de manière plus sécurisante. On travaille toute l’année. Et aujourd’hui, après des années à développer notre activité, on vise le CDI.

On ne regrette pas d’avoir choisi Smart, car ça prend du temps de construire quelque-chose qui tourne.

"Utiliser Smart, ça nous permet de nous sentir plus autonomes"

En pratique, ça donne quoi ?

Étant trois à la base du projet, on partage les gains entre nous. Pour cela, l’outil des Activités Smart (*) est top car le budget rentre puis on le fait ressortir en contrats, en notes de frais, en sous-traitance… On fait beaucoup de petites vidéos d’entreprises de cinq minutes pour lesquelles on doit réagir rapidement, avec beaucoup de clients différents, souvent des grosses boîtes. On n’aurait pas pu créer ça sans la possibilité de faire une activité Smart. Pour le client, c’est super simple surtout depuis qu’on est passé au bon de commande électronique. On leur envoie, ils signent et hop, c’est fini.

On se rapproche du ressenti de l’indépendance.

"Smart a cherché une solution pour nous, spécifiquement"

Vous travaillez avec beaucoup de traductrices et traducteurs différents, ce n'est pas trop compliqué à gérer ?

La plupart de nos fournisseurs sont indépendants, donc en freelance, et nous envoient une facture à la fin du mois. Ils sont surtout à l’étranger – dans toute l’Europe, beaucoup au Royaume-Uni puisqu’on sous-titre pas mal vers l’anglais – car, c’est une règle : on traduit toujours vers sa langue maternelle. Mais on a aussi des collaborateurs belges qui sont chez Smart et avec qui on fait simplement un transfert de budget en fin de travail. C’est très pratique.

On n’a jamais eu de soucis avec les fournisseurs indépendants en Europe pour la gestion des contrats. On fonctionne vraiment comme une entreprise. Nous payons avec notre compte et notre trésorerie les factures qu’ils nous envoient à la fin du mois, puis nous faisons une note de frais et l’argent revient sur le compte. C’est hyper simple. Et Smart nous a déjà proposé de nous avancer le cash pour payer la facture si un jour on n’avait pas assez de trésorerie, pour autant qu’il y ait assez de budget qui suive.

Alors, adieu l'administratif ?

On a un suivi des commandes qui sont validées. De temps en temps, on fait un petit calcul pour voir si tout correspond. Mais on ne peut pas dire qu’il n’y a plus du tout d’administratif à faire. Déjà, il faut faire les contrats, mais c’est pas si terrible.

Le service qu’on utilise le plus est l’interface de l’Activité-Smart avec devis, contrats et notes de frais. On fait tout via ce système. Ça fonctionne bien. On n’a pas souvent besoin des conseillers, ou de conseils. Ça roule, et les fois où nous avons besoin d’aide, ce n’est pas spécialement parce qu’il manque des choses dans l’outil. C’est normal, car il y a des cas particuliers et que l’interface ne peut pas répondre à tout.

C’est un cadre qui peut bouger ? Il y a des adaptations possibles ?

Une expérience positive, c’est quand on a commencé à travailler avec un client aux Etats-Unis qui ne voulait recevoir ses factures qu’en dollars. Au début, c’était embêtant et, finalement, Smart a trouvé une solution pour qu’on puisse le faire. Maintenant, ça roule. Smart a donc cherché une solution pour nous, spécifiquement. C’était chouette.

Je préfère traduire un film de plus que de m’occuper de la paperasse.

Quels sont les avantages essentiels de Smart pour vous ?

Je trouve les outils très pratiques. C’est aussi une sécurité par rapport aux factures… Quand on est seuls, si des clients ne payent pas pour des gros projets ça peut nous faire mettre la clé sous le paillasson. C’est une sécurité pour nous de savoir que c’est Smart qui gère ça, on se sent plus forts.

Et sans Smart, ça se serait passé comment ?

S’il n’y avait pas eu Smart, on aurait monté une entreprise mais on aurait galéré car ça met du temps pour créer une affaire qui roule. Un autre point important, c’est que je préfère passer mon temps à traduire un film de plus que de m’occuper de la paperasse. Clairement.

(*) Parmi les services proposés par Smart à ses sociétaires, l’outil de gestion des “Activités” est l’un des éléments-phares de la coopérative en France et en Belgique. Bien au-delà de la facturation des prestations uniques, les “Activités” sont une simplification d’une structure d’entreprise permettant de faire entrer et sortir des budgets en fonction des commandes de clients, des notes de frais, des salaires, etc. L'”Activité” permet la gestion d’un projet entrepreneurial, tout en restant employé et protégé socialement.