Lauréats 2017 du Jury SMart au Festival des Libertés

Info - 2/11/2017

Depuis quelques années déjà, le jury SMart décerne un prix lors de la compétition des documentaires organisée par le Festival des Libertés. Cette année, la proclamation des lauréats a eu lieu le samedi 28/10. Ramzy Bentrad et Laura Perera San Martin, membres du jury SMart 2017, étaient au Théâtre National pour remettre le prix SMart et une mention spéciale...

Le jury SMart a été particulièrement touché par deux films qui ont pour point commun de se présenter comme des journaux de bord constitués d’archives personnelles, parfois filmées au péril de quelques vies, nous plongeant ainsi dans le quotidien et l’intimité de personnes embarquées dans des conflits politiques.

*Nowhere to hide

Le jury SMart a décidé d’attribuer son prix à Nowhere to hide de Zaradasht Ahmed, un film immersif et fascinant, qui balance le spectateur d’une histoire à une autre, au fil des aléas de la guerre.

Le réalisateur donne une caméra à Nori Sharif, infirmier aux urgences d’un hôpital irakien, dans le but de filmer les survivants de la guerre. Après s’être retrouvé projeté caméraman, filmant parfois simplement les scènes de vie de sa propre famille, Nori se retrouve projeté personnage, lui-même victime de la guerre, quand il se voit obligé à fuir les soldats de l’Etat Islamique.

Ce film nous a séduits car il a la force brute et sincère d’un film de famille, relevé par un remarquable travail de montage, de superbes musiques et des images à la fois puissantes et poétiques. Nowhere to hide nous montre un très beau passage de « témoin » et nous fait sentir le caractère imprévisible de l’histoire, autant que les dégâts infinis engendrés par les guerres.

*The War Show

Le jury SMart a également souhaité attribuer une mention honorifique à un deuxième journal de bord: The War Show d’Andreas Mol Dalsgaard et Obaidah Zytoon. Le film suit une longue période de l’histoire syrienne contemporaine et évoque beaucoup d’aspects de celle-ci, à travers une narration chronologique et une construction pédagogique sous forme de chapitres. The War Show nous montre que l’Histoire est une succession de petits événements, qui nous emportent dans leur tourbillon. Le film nous berce par une musique planante et une voix off digne d’un journal intime. On s’attache aux personnages, des amis filmés dans leur intimité, des jeunes hommes et femmes à la recherche de la liberté, la plupart voués à une mort certaine.

Ces deux films sont des documentaires durs mais également d’agréables refuges brisant la frontière « filmeur-filmé »…

*Nowhere to hide, Zaradasht Ahmed, USA • 2016 • 88’ • VO/OV ST FR/EN

*The War Show, Andreas Mol Dalsgaard, Obaidah Zytoon, DK, DE, SY, FI • 2016 • 100’ • VO/OV ST FR/EN